Le quinquina rouge, un puissant antipaludique et plus encore

Publié le 09/07/2018

Le quinquina rouge pour retrouver l’appétit

Le quinquina rouge est un arbre haut de 10 m qui provient d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Efficace pour traiter le paludisme, l’écorce du quinquina rouge présente de nombreuses autres vertus.

Le quinquina rouge : à savoir sur cet arbre

Le quinquina rouge est un petit arbre d’une dizaine de mètres de haut originaire d’Amérique centrale et de la région de la cordillère des Andes, en Amérique du Sud. Connu sous le nom scientifique de Cinchona pubescens, cet arbre de la famille des Rubiacées pousse également en Asie et en Afrique. Il apprécie les zones en hauteur entre 600 à 3 000 m d’altitude.

Le quinquina rouge présente un tronc assez mince de 20 cm de diamètre environ. La face externe de son écorce est grise et la face interne prend une teinte brun rougeâtre. Il s’agit de la partie utilisée en phytothérapie. Cette teinte rougeâtre se retrouve sur la face inférieure des feuilles souvent grandes et de forme allongée.

Les fleurs du quinquina rouge sont disposées en grappes au sommet des rameaux. Elles présentent une corolle en forme de tube et de couleur pourpre ou rose, avec une teinte plus claire à la base.

Les propriétés du quinquina rouge

Au XVIIe siècle au Pérou, des jésuites attestent de l’efficacité de l’écorce du quinquina contre les fièvres, une propriété déjà connue des Indiens. Aujourd’hui, on utilise principalement le quinquina pour favoriser l’appétit. Cette plante favorise également la digestion. Elle contribue au maintien du confort digestif*. Le quinquina bénéficie d’une formule naturelle riche en principes actifs. Hormis la quinine et la quinidine, il contient également des composés phénoliques, des alcaloïdes indoliques comme la cinchonamine, des proanthocyanidols, des cinchonaïnes, des anthraquinones ainsi que des acides organiques tels que l’acide quinique.

Attention, la cure de complément alimentaire à base de quinquina rouge ne doit être faite que sur recommandation et surveillance de votre herboriste. Pendant la cure, veillez à adopter une alimentation équilibrée et une hygiène de vie saine.

*Voir ID3848