Pourquoi consommer l'Ail ?

Publié le 29/11/2019

Pour bon nombre d'entre nous, ail est le nom d'un condiment courant en cuisine. Certes, il relève la saveur des plats, mais il fait surtout du bien à notre organisme. En phytothérapie, l'on en recommande la consommation et en usage externe.

À propos de l'ail


À l'instar du poireau, de l'échalote ou de l'oignon, l'ail est une plante issue de la famille des Liliacées. D'une hauteur de 50 à 70 cm environ, la plante est dotée d'un bulbe qui nous sert d'ailleurs à apporter du goût à nos mets. C'est dans ce bulbe que pousse la tige de la plante, durant la période de floraison.

Celle-ci a généralement lieu à la fin de l'été en Europe. Dans les pays asiatiques néanmoins, la plante fleurit toute l'année. La tige accueillera plus tard, les feuilles longues et fines à la fois de l'ail. La partie terminale de la tige, composée de petites fleurs blanches et parfois rose foncé, prend une forme d'ombrelle.

Outre son bulbe et ses fleurs, l'ail est reconnaissable à son odeur piquante très caractéristique. Le bulbe est le seul élément de l'ail utilisé dans le domaine de la phytothérapie. Les gousses qui constituent le bulbe sont délicatement enveloppées par une fine gaine.

Pourquoi utiliser l'ail ?

L'ail, ou plus précisément son bulbe contient des flavonoïdes, du sélénium, des fructanes, des caroténoïdes ainsi que des saponosides. D'autres principes actifs le composent également. Ces composés agissent de manière synergique pour soulager les symptômes désagréables dus à une inflammation des muqueuses des bronches.

Consommer de l'ail permet également d'améliorer considérablement le métabolisme des lipides et la circulation du sang. En outre, les actifs présents dans le bulbe de la plante aident à soulager les troubles gastro-intestinaux comme les flatulences et les coliques.

Ils aident à arrêter les évacuations trop fréquentes de selles liquides. En usage externe, l'ail aide non seulement à éliminer les affections cutanées – cors et verrues –, mais à soulager également les douleurs musculaires et articulaires.