Les feuilles de Cassis, pour réguler la circulation sanguine

Publié le 24/11/2016

Le cassis est un arbrisseau de 1 à 1,50 m, originaire de l'Europe septentrionale. Extrêmement riches en actifs, les baies comme les feuilles de Cassis sont très appréciées, notamment en phytothérapie.


Cassis : la plante


Le Cassis est un arbrisseau originaire de l'Europe septentrionale mesurant généralement entre 1 et 1,50 cm. Le Cassis se distingue des autres arbrisseaux par ses fleurs en corolles, ses feuilles aux bords dentelés et marqués de 5 lobes ainsi que ses petits fruits en grappe. Plusieurs parties du Cassis plante comme les baies et les feuilles sont utilisables en phytothérapie. Mais les propriétés tout comme les actifs présents dans chacune de ses deux parties varient considérablement. De même, les fruits (baies) ne sont cueillis qu'une fois à maturité, tandis que les feuilles de cassis sont récoltées dès le mois de juin. Figurant parmi les ingrédients de soins naturels les plus efficaces, les feuilles de Cassis contiennent entre autres des flavonoïdes, des prodelphinidols, des proanthocyanidines, de la pectine et quelques acides (linoléique, gamma linoléique et alpha linoléique).


Feuille de Cassis : les bienfaits


Si les feuilles de Cassis sont populaires en phytothérapie, c'est grâce à leurs actions régulatrices sur la pression artérielle et stimulante sur la circulation sanguine. Antistress par excellence, les feuilles de Cassis favorisent la sécrétion de cortisol dans l'organisme. Cette hormone facilite non seulement l'activité du système nerveux, mais aide également à lutter durablement contre la sensation de fatigue. Lorsqu'elles sont utilisées en gargarisme, il est bon de noter que les feuilles de Cassis contribuent également à apaiser les aphtes dans la bouche et à soigner les différentes affections de la gorge (cas des enrouements de la voix). Notez que le cassis constitue aussi un bon tonique général.